Annuaire Santé
Accueil
Centre de protection de l'enfance et de la jeunesse
Qui peut faire un signalement à la protection de la jeunesse?

Qui peut faire un signalement à la protection de la jeunesse?

Lorsqu'un enfant est en situation de danger, qu'il soit négligé, maltraité ou abandonné, il est important que les autorités soient informées pour qu'une intervention puisse être mise en place. Dans ce contexte, la loi québécoise prévoit que plusieurs personnes peuvent faire un signalement à la protection de la jeunesse.

Qui peut faire un signalement à la protection de la jeunesse?

Au Québec, la protection de l'enfance est un enjeu majeur pour la société. Les enfants sont considérés comme une population vulnérable, nécessitant une protection particulière de la part de la société et de ses institutions. Lorsqu'un enfant est en situation de danger, qu'il soit négligé, maltraité ou abandonné, il est important que les autorités soient informées pour qu'une intervention puisse être mise en place. Dans ce contexte, la loi québécoise prévoit que plusieurs personnes peuvent faire un signalement à la protection de la jeunesse.

Qui peut faire un signalement à la protection de la jeunesse?

Tout d'abord, il est important de préciser que la loi québécoise prévoit que toute personne ayant des motifs raisonnables de croire qu'un enfant est en situation de danger doit faire un signalement à la protection de la jeunesse Ouvrir dans une nouvelle fenêtre . Cette obligation s'applique à tous, sans exception, qu'il s'agisse de professionnels, de voisins, de parents, d'amis ou même de l'enfant lui-même.

Cependant, certains professionnels ont une obligation légale de signaler tout cas de maltraitance ou de négligence qu'ils constatent dans l'exercice de leurs fonctions. C'est le cas des médecins, des psychologues, des travailleurs sociaux, des enseignants, des éducateurs, des policiers, des avocats et des notaires. Ces professionnels doivent signaler tout cas de maltraitance ou de négligence, même s'ils n'ont pas de motifs raisonnables de croire que l'enfant est en situation de danger.

Comment faire un signalement à la protection de la jeunesse?

Le signalement à la protection de la jeunesse peut être fait de différentes manières. Tout d'abord, il est possible de faire un signalement en personne, en se rendant dans un centre de protection de la jeunesse et de la jeunesse (CPEJ) ou en appelant le service téléphonique Info-Social 811 Ouvrir dans une nouvelle fenêtre. Il est également possible de faire un signalement par écrit, en remplissant le formulaire prévu à cet effet et en l'envoyant par la poste ou par courriel au CPEJ de sa région.

Il est important de noter que le signalement doit contenir le plus d'informations possibles sur la situation de l'enfant, comme son nom, son âge, son adresse, ainsi que les motifs de préoccupation. Il est également important de fournir des détails sur les comportements observés ou rapportés, ainsi que sur les personnes impliquées.

Que se passe-t-il après un signalement à la protection de la jeunesse?

Lorsqu'un signalement est fait à la protection de la jeunesse, une enquête est généralement ouverte pour évaluer la situation de l'enfant. Cette enquête est menée par un intervenant du CPEJ, qui peut être un travailleur social, un psychologue ou un éducateur spécialisé. L'intervenant rencontrera l'enfant, les parents ou les personnes responsables de l'enfant, ainsi que toutes les personnes impliquées dans la situation, comme les enseignants, les voisins ou les membres de la famille élargie.

L'objectif de l'enquête est d'évaluer la situation de l'enfant et de déterminer si celui-ci est en situation de danger. Si tel est le cas, l'intervenant prendra les mesures nécessaires pour protéger l'enfant et assurer sa sécurité. Ces mesures peuvent inclure l'ouverture d'un dossier de protection de la jeunesse, la mise en place d'un plan d'intervention pour l'enfant et sa famille, la recommandation de services de soutien ou encore la prise en charge de l'enfant par le CPEJ.

Si l'enfant est pris en charge par le CPEJ, il sera accueilli dans un foyer d'accueil ou un centre de réadaptation pour jeunes en difficulté. Dans ces établissements, l'enfant bénéficiera d'un encadrement professionnel et pourra recevoir des soins médicaux, psychologiques et éducatifs adaptés à ses besoins.

Il est important de souligner que la prise en charge de l'enfant par le CPEJ n'est pas une mesure punitive, mais plutôt une mesure de protection visant à assurer sa sécurité et son bien-être. Le CPEJ travaillera en collaboration avec les parents ou les personnes responsables de l'enfant pour trouver des solutions adaptées à la situation de l'enfant et à sa famille.

La protection de la jeunesse est une responsabilité collective de la société québécoise. Tout le monde a un rôle à jouer pour assurer la sécurité et le bien-être des enfants en danger. Si vous avez des motifs raisonnables de croire qu'un enfant est en situation de danger, il est important de faire un signalement à la protection de la jeunesse. En agissant ainsi, vous contribuez à protéger un enfant vulnérable et à lui offrir une chance de grandir dans un environnement sécuritaire et bienveillant.

Ressources et références
Centre de protection de l'enfance et de la jeunesseAnnuaire Santé
Protection de la jeunesseOuvrir dans une nouvelle fenêtreGouvernement du Québec
Comment faire un signalement au DPJOuvrir dans une nouvelle fenêtreGouvernement du Québec
Loi sur la protection de la jeunesseOuvrir dans une nouvelle fenêtrePublications Québec
Installations et établissements du réseau de la santé au QuébecAnnuaire Santé

Date de parution : 2023-02-23

Nombre de consultations depuis la parution : 325

Identification : 1004

Publié par : Annuaire Santé

Annuaire Santé Liste des installations et des établissements du réseau de la santé et des services sociaux au Québec.
CHSLD
CHSLD (497)
Centre d'hébergement et de soins de longue durée
CPEJ
CPEJ (140)
Centre de protection de l'enfance et de la jeunesse
CRJDA
CRJDA (178)
Centre de réadaptation pour jeunes en difficulté d'adaptation
CRMDA
CRMDA (14)
Centre de réadaptation pour jeunes mères en difficulté d'adaptation
CRDPA
CRDPA (57)
Centre de réadaptation pour les personnes ayant des déficiences physiques auditives
CRDPL
CRDPL (33)
Centre de réadaptation pour les personnes ayant des déficiences physiques langage
CRDPM
CRDPM (99)
Centre de réadaptation pour les personnes ayant des déficiences physiques motrices
CRDPV
CRDPV (47)
Centre de réadaptation pour les personnes ayant des déficiences physiques visuelles
CRDITED
CRDITED (242)
Centre de réadaptation pour les personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement
CRD
CRD (95)
Centre de réadaptation pour les personnes qui en raison de leur dépendance à l’alcool, aux drogues, aux jeux de hasard ou toute autre dépendance
CHSGS
CHSGS (300)
Centre hospitalier de soins généraux et spécialisés
CHPSY
CHPSY (14)
Centre hospitalier de soins psychiatriques
CLSC
CLSC (499)
Centre local de services communautaires
Établissements (131)
Répertoire des établissements en santé au Québec
Liens utiles (11)
Liens utiles et ressources en santé au Québec
CLSC au Québec Trouver un centre local de services communautaires (CLSC) au Québec. CLSC
Liens utiles en santé Liste de liens utiles en santé et des ressources en santé au Québec. Liens utiles en santé
CHSLD au Québec Trouver un centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) au Québec. CHSLD
Hôpitaux au Québec Trouver un centre hospitalier de soins généraux et spécialisés (CHSGS) au Québec. Hôpital